< Philippe Pellaton

Philippe Pellaton

4 questions à…


Aujourd’hui, les 4 questions s’adressent à Philippe Pellaton, membre de la section AN Berne. En tant que directeur de l’hôpital de Münsingen, il a incité en 2018 le personnel hospitalier à participer à l’action de vélo bike-to-work.

Se rendre au travail à vélo plutôt qu’en voiture (ou avec les TP): voilà l’idée du concept bike-to-work. Quel est l’intérêt de la direction d’inciter les collaborateurs à choisir le vélo pour se rendre au travail?

Cela fait plusieurs années déjà que les collaborateurs de l’hôpital de Münsingen participent à cette action qui s’étend sur quatre semaines. Nous participions toujours en tant qu’élément de l’entreprise respective (actuellement Inselgruppe AG) et avons encouragé notre personnel à se joindre à une équipe. Laisser sa voiture au garage est une contribution en faveur de l’environnement. Certains prennent aussi du plaisir à relever le défi de se mesurer à d’autres équipes. En ce qui me concerne, la distance parcourue quotidiennement était de 25 kilomètres. Je prends parfois aussi le vélo électrique pour aller travailler.

L’hôpital de Münsingen compte environ 300 employés. Quel était le taux de participation à la dernière action vélo?

En tout, ce sont 44 collaborateurs répartis en 12 équipes qui ont participé à l’action. L’entreprise Inselgruppe compte parmi celles employant le plus de salariés. Ensemble, nous avons parcouru une distance totale dépassant largement les 100’000 kilomètres. Les équipes étaient parfois professionnellement mixtes, d’autres fois «pures». Des hommes et des femmes des secteurs médicaux, soins et services y ont participé. Moi-même, je circulais en compagnie d’une médecin cheffe, d’un cadre du domaine des opérations et d’un médecin agréé. Nous autres habitants de Münsingen avons pédalé pendant 85 % des jours ouvrables et parcouru 7006 kilomètres en nous épargnant ainsi un peu plus de 1000 kilos de CO2.

La participation à l’action a-t-elle modifié d’une façon ou d’une autre le climat de travail ou le rapport entre les différents collaborateurs?

Cette action n’est qu’une preuve supplémentaire pour attester notre cohésion interprofessionnelle. Ensemble, nous pouvons faire bouger les choses et c’est notre action concertée qui fait notre force. Dans un petit hôpital, nous travaillons dans différents métiers côte à côte et sommes dépendants les uns des autres. La participation à bike-towork pourrait par ailleurs encourager d’autres à choisir davantage le vélo à l’avenir. J’en fais moi aussi partie.

La dernière édition de l’action vélo a rassemblé sur l’ensemble de la Suisse 64’680 participants qui ont parcouru une distance cumulée de 15’970’071 kilomètres. L’hôpital de Münsingen participera-t-il également à la prochaine édition?

J’en suis persuadé. Notre entreprise y participe depuis plusieurs années déjà. Une commission de l’Inselgruppe décerne des prix pour les meilleurs résultats. Par ailleurs, le président de la direction a promis un brunch pour tout le monde si nous parcourons en 2018 au minimum 80’000 kilomètres. De telles manifestations nous rapprochent au sein de notre entreprise tout entière dont l’hôpital de Münsingen n’est qu’un maillon


15.10.2018 15:11 Il y a : 94 Tage
Ausgabe 3 | 2018, Amis de la Nature actifs, Aktuelles